Bollywood

Bollywood - Dissidance
Finale du Festival Picardie Transdance 2015 - Dissidance et l'étoile du Sud - Droits réservés Amandine Borck

 

La danse Bollywood est née lors de la création du cinéma Bollywoodien : un genre cinématographique qui se caractérise par la durée des films, généralement de deux à trois heures, et la présence de plusieurs séquences chantées et dansées. En Occident, « Bollywood » est souvent utilisé pour désigner le cinéma indien en général, toutefois en Inde ce terme désigne le cinéma en langue hindi basé à Bombay, capitale économique de l'Inde.

Bollywood est la composante la plus populaire du cinéma indien, lui-même le plus important au monde en nombre de films tournés. Ses films, diffusés dans la majeure partie de l'Inde, s’exportent dans le monde entier, notamment en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est.

La danse Bollywood est dérivée de différentes danses indiennes : le kathak classique, la danse de courtisanes, le tawaif, le bharata natyam, le bhangra et la danse folklorique. Dans les films les plus récents de Bollywood, la chorégraphie a largement évolué : les danses traditionnelles font parfois place à des danses modernes occidentales (disco, salsa, hip-hop, break dance).

Les chorégraphes les plus connus sont Saroj Khan, Farah Khan ou encore Longinus Fernandes - Prabhu Deva, Shiamak Davar, Ganesh Hegde, Bosco et Caesar. Le succès d'un film peut dépendre de leur seule présence.

Le héros ou l'héroïne ne danse jamais seul : il y a toujours une troupe ou un chœur de danseurs ou danseuses les accompagnant afin de créer un effet de masse, accentué par un champ panoramique ou quelques extras viennent s'ajouter, quasiment à titre d'éléments du décor. Ces scènes sont très soignées et imposent souvent aux comédiens des changements multiples de costumes ou de lieux appelés picturisation.

Source Wikipédia

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site